MAGAZINES LUDIQUES


Jeux Vidéos
 
AMSTRAD MAGAZINE

Amstrad Magazine est un magazine mensuel publié par Laser Presse, paru pour la première fois le 25 juin 1985. Il fut l'un des tout premiers magazines édités ayant pour sujet l'ordinateur d'Amstrad : le CPC 464.
BANZAI

Banzzaï est un magazine de jeu vidéo lancé en mai 1992.
 
Ce magazine traite des jeux sur les consoles Nintendo, comme la Nintendo, la Super Nintendo et la Game Boy. Ce magazine ressemble dans son édition à un journal quotidien, tandis que c'est un mensuel. Il existe un équivalent dédié à Sega, nommé Supersonic, avec lequel Banzzaï a fusionné courant 1995, pour devenir Top Consoles.
CLUB NINTENDO

Présent de 1989 à fin 1992, ce magazine était envoyé gratuitement à tout possesseur de produits Nintendo qui avait eu le réflexe de renvoyer la petite carte d'inscription au club. La présentation était très sobre, les graphismes discutables (bon d'accord carrément laids avec une dédicace au N°5 année 1989) et la qualité rédactionnelle adaptée au très jeune public visé. Ce magazine proposait (selon les numéros) des présentations de jeu, des trucs et astuces, des records, des courriers de lecteurs, des profils de joueurs, des aperçus des jeux à venir... 
 
A noter la parution d'un numéro hors-série et d'un poster géant, ainsi qu'un dossier consacré à la SuperNintendo à lire absolument ! (N° 4 édition 1992)
CONSOLES +

Consoles + est un magazine mensuel, actuellement édité par Yellow Media. A l'origine, il s'agissait d'une adaptation française du magazine britannique Mean Machines, petit frère de Computer & Video Games. Son n° 0, avec Sonic the Hedgehog en couverture, est paru en juillet 1991, sous la forme d'un hors-série du magazine Tilt. Le n°1 paraît en septembre de la même année.
GAME GEEK

Concept : Créé par Karim Aouidad, précédemment rédacteur en chef de Lotus Noir et profitant de supports internes à forte audience pour sa mise en valeur, Game Geek va proposer aux gamers un nouveau regard sur le jeu vidéo. Du vieux routard au débutant, Le magazine va fédérer une large communauté de joueurs en ligne grâce à ses dossiers thématiques et articles techniques. Les joueurs de MMORPG y retrouveront leur univers ainsi que les tips et actus sur leur jeu favori. Conseils de pros, cartes des mondes, histoires et stratégies de donjons… rien n’est laissé au hasard. Game Geek est aussi le porte-parole de la culture geek : véritable véhicule de valeurs et créateur de tendances.
 
Visuel en cours de recherche

 
GATE PLAYIN'

Descritpion en cours de recherche
 
GENERATION 4 / GEN4
 
Génération4 / Gen4 est né en été 1984, et était édité par Pressimage; Le premier numéro était un hors série dans lequel étaient testés tous les jeux Atari st, Amiga, Nes et Sega. Le concept et l'équipe furent créés par Marc Djan entouré de Michael Sportouch. Les premiers numéros étaient bimestriels. Gen4 a révolutionné le traitement et la présentation de l'information du jeu vidéo en France et rapidement fait partie des mensuels majeurs concernant les ordinateurs de loisirs. Gen4 était surtout en compétition avec Tilt et a ouvert la porte a un grand nombre de publications nouvelles comme Joystick, et bien d'autres magazines consacrés aux jeux vidéo. Après l'année 2000, Gen4 a subi (comme ses concurrents) deux années noires, avec des baisses de près de 10 % des ventes. Le numéro 180 (septembre 2004) du magazine, malgré tous les efforts de l'équipe, n'est jamais sorti en kiosque ; mais a néanmoins été rendu disponible au téléchargement.
ICARE
 
Icare est un magazine de jeu vidéo, original, littéraire, qui propose des inédits mondiaux presse. Il offre des artworks exclusifs, des textes conceptuels et fait naître une collaboration d'un genre nouveau entre un artiste et un univers sur lequel il n'a jamais travaillé. 
 

IG MAGAZINE


IG Magazine est un magazine bimestriel français consacré aux jeux vidéo et à la culture vidéoludique. Le titre est édité par Ankama Presse depuis mars 2009. IG Magazine est entièrement financé par son éditeur, et ne contient pas de publicités. Tiré à 33 000 exemplaires, il est diffusé en France, en Belgique, en Suisse et au Canada. Parmi les rédacteurs des articles d’IG Magazine figurent des collaborateurs de la chaîne de télévision Nolife, du magazine Pix’n Love et du site Web Gameblog.fr. Le game designer Éric Viennot y tient une chronique.

 

 
Visuel en cours de recherche

 
IMPACT MULTIMEDIA / ULTIMAG

Descritpion en cours de recherche
 

 
Visuel en cours de recherche

 
JDLI

Descritpion en cours de recherche
 

 
Visuel en cours de recherche

 
JEUX ACTU.COM

Descritpion en cours de recherche
 
JEU VIDEO MAGAZINE.COM
 
Jeux Vidéo Magazine est un magazine mensuel français qui est consacré aux jeux vidéo, et dont le premier numéro a été édité par Edicorp en 2000. Après les échecs des magazines Next Games et de GameOn, Edicorp décide alors de lancer un nouveau magazine traitant tous types de jeux vidéo à un bas prix. C'est alors que Jeux Vidéo Magazine commence à paraître en été 2000 avec un prix de 10 francs. Réputé pour un bas prix, Jeux Vidéo Magazine se place largement en tête des ventes des magazines de jeux vidéo. Une nouvelle formule a été lancée en mai 2012, et en juin 2012, le site JeuxVideoMagazine.com a remplacé JVN.com.
JOYPAD
 
Joypad était un magazine mensuel français consacré aux jeux vidéo sur consoles, édité par Yellow Media. L'audience 2004 atteignait 28 500 lecteurs par tirage1. En 2009, elle n'était plus que 8 500 lecteurs avant de chuter aux alentours de 5 000 lecteurs quelques mois avant sa disparition. En juin 2007, Joypad, à l'époque édité par la filiale française de l'éditeur anglais Future Publishing (désormais distincte du groupe et rebaptisée Yellow Media), signe un contrat d'échange de données avec le magazine britannique Edge également édité par Future, et distribue dès lors un supplément contenant des articles traduits du magazine Edge. À cette même date, Joypad adopte une nouvelle formule et une nouvelle identité visuelle, avec un logo au graphisme proche de celui d'Edge.
JOYSTICK
 
oystick était un magazine français de presse francophone spécialisé dans les jeux vidéo sur ordinateurs personnels. Paru initialement sous la forme d'un hebdomadaire en 1988 et 1989, il passe mensuel en 1990. Sa diffusion s'arrête en 2012.
 
 
Visuel en cours de recherche

 
LUDI NEWS

Descritpion en cours de recherche
 

 
Visuel en cours de recherche

 
MICRO WORLD

Descritpion en cours de recherche
 
NINTENDO
 
Nintendo Magazine était un magazine de jeux vidéo français spécialisé dans l'actualité des consoles et jeux Nintendo. Il était dernièrement publié par la société MER7 sous le nom de "Nintendo, le Magazine Officiel" et était vendu tous les mois au prix de 4,90 Euros.
Le magazine apparait en réalité pour la première fois en octobre 1997 a l'occasion de la sortie de la Nintendo 64 en France. C'était alors un magazine bimestriel publié par la société Emap France et vendu au prix de 33 Francs, soit environ 5 Euros. Il devint mensuel à partir de septembre 1998. Le magazine disparut en mai 2000 après la publication du numéro 25. Le non-renouvellement de la licence officielle Nintendo et l'actualité Nintendo 64 de moins en moins importante sont les causes de cette brutale interruption.
En mai 2002 a l'occasion de la sortie de la GameCube en France, une nouvelle formule du magazine est mise en vente au prix de 5,99 euros. La numérotation des anciens magazines n'est pas conservée donc le numéro de mai 2002 est le numéro 1. Le nouveau Nintendo Magazine est édité par la société Future France. Nintendo le Magazine Officiel est un magazine mensuel (pendant l'été, le numéro de juillet est intitulé "juillet/août" et celui d'août "spécial été"). En novembre 2004 lors du numéro 28 une nouvelle formule apparaît. En novembre 2006, lors du numéro 50, le prix passe à 7 euros. À partir du numéro 77 d'avril 2009, le magazine se rapproche de la nouvelle direction prise par Nintendo et change radicalement de design adoptant un style plus sobre et épuré. Chaque numéro suivant apportera son lot de petites modifications.
NINTENDO 3DS



Descritpion en cours de recherche

 
NINTENDO PLAYER
 
Nintendo Player était le magazine officiel de Nintendo en France, spécialisé dans les soluces et les plans de jeux. Il devait être à l'origine l'équivalent français de l'officiel américain de Nintendo Nintendo Power, mais ce choix ne fut pas retenu. Comme son nom l'indique, ce magazine était en quelque sorte le "petit frère" de Player One (appartenant au même éditeur), et avec qui il avait en commun certains rédacteurs.
 
Le magazine est passé par plusieurs noms :
Du numéro 1 au numéro 8 : Les Jeux Nintendo par Player
Du numéro 9 au numéro 27 : Nintendo Player
En février 1995, suite à la perte du statut de magazine officiel, le magazine change de nom et devient Ultra Player
 
À l'été 1996, le magazine change de formule et traite des nouvelles consoles Playstation et Sega Saturn. Cet élargissement s'explique par la carrière descendante de la Super Nintendo et du retard de lancement de la Nintendo 64, rendant réduite l'actualité Nintendo Le dernier numéro sera le 39 de janvier-février 1997. Mais en octobre 1997, le magazine revient sous le nom de N64 Player, puis enfin 64 Player sans le "N".

PLAYER ONE

Player One était un magazine mensuel édité par Média Système Édition. Il fut le premier magazine en France à être spécialisé dans les consoles de jeux vidéo.

Le premier numéro est apparu dans les kiosques au mois de septembre 1990. L'initiative vient de quelques membres de l'équipe d'Amstrad Cent Pour Cent qui, à l'occasion de la sortie de la console GX4000 d'Amstrad, ont décidé de se lancer dans l'aventure de lancer un magazine ne traitant que de ces curieuses machines venues pour la plupart du Japon, se branchant directement sur la télévision, qui commençaient à faire de plus en plus d'ombre aux ordinateurs familiaux.

Le magazine cessera sa publication en janvier 2000 (numéro 104) avec le dépôt de bilan de la société Média Système Édition, emportant alors dans sa chute tous les magazines du groupe ainsi que ses activités d'édition de Manga. Par la suite, les ex-dirigeants de la société MSE créeront Pika Edition, l'un des plus gros éditeurs de mangas en France.

PLAYSTATION MAGAZINE



Descritpion en cours de recherche

 

 
Visuel en cours de recherche

 
PRESS START


Descritpion en cours de recherche

 

 
Visuel en cours de recherche

 
RETRO JEUX


Descritpion en cours de recherche

 
SUPER POWER
 
Super Power était un magazine mensuel édité par SUMO Éditions, paru pour la première fois en été 1992. Il couvre la période de la Super Nintendo jusqu'au tout début de la Nintendo 64 en Europe (1997). Ce magazine, totalement indépendant, traitait exclusivement des consoles Nintendo : Game Boy, NES et Super Nintendo.
TILT
 
Apparu en septembre 1982, Tilt fut le premier magazine français entièrement consacré au jeu vidéo sur ordinateur et console. Le nom vient du jeu de flipper, l'une des premières machines électroniques de jeu. Le 'tilt' désigne un état de la machine qui se produit lorsque le joueur est trop agressif physiquement avec la machine.
 
Chaque année le magazine décernait des Tilt d'or, récompenses offertes aux jeux selon divers critères (réalisation sonore, graphique...) et catégories données (jeux d'action, d'aventure, de rôle...).

 
Visuel en cours de recherche

 
TOP CONSOLES


Descritpion en cours de recherche

 
TOTAL PLAY


Descritpion en cours de recherche

 
XBOX 360 - LE MAGAZINE OFFICIEL



Descritpion en cours de recherche



 
 
Jeux de Rôles
 
BACKSTAB
 
Backstab était un magazine traitant des jeux de rôle, jeux vidéo, wargames, jeux de société et jeux de cartes à collectionner. Il était édité par FC Publications, une société appartenant à Asmodée et Halloween Concept. Son nom signifie coup de poignard dans le dos en anglais ; c'est en particulier le nom d'une attaque spéciale des personnages roublards dans le jeu de rôle Donjons et Dragons.
 
Backstab est apparu en octobre 1996 avec un fascicule gratuit numéroté « numéro 0 ». Il est d'abord une licence française du magazine anglais Arcanes édité par Future Publishing, avec une partie du contenu spécifique au marché français. Très vite, les articles français passent en majorité et Backstab prend définitivement son indépendance lorsque Future cesse la publication d'Arcanes. Asmodée se retire du projet au bout d'un an, il sera ensuite récupéré par la société Darwin Project en 2001 à la fin d'activité d'Halloween Concept. Au cours de sa publication, il est le plus souvent bimestriel malgré une période mensuelle. Il est publié jusqu'en 2005, date à laquelle il devient Fantasy.rpg. Fantasy.rpg ne voit que quelques numéros avant de s'éteindre à son tour.                                                                                
BLACK BOX
 
Black Box est un magazine francophone bimestriel traitant des jeux de rôle. La parution est bimestrielle mais semble avoir quelques problèmes de délai de parution puisque le N°2 est paru en 2006 et le N°3 est paru en août 2008. Comme son nom le laisse supposer, il est édité par Black Book Éditions (maison d'édition de jeux de rôle, notamment Pavillon Noir).
BOB'ZINE



Descritpion en cours de recherche

 
CASUS BELLI
PREMIERE GENREATION 1989 -1999

Casus Belli est un magazine francophone traitant du jeu de rôle, du jeu de rôle grandeur nature, du jeu sur internet et de la « culture de l'imaginaire » créé en 1980. Selon les époques, il fut bimestriel ou mensuel.
 
Le premier numéro de Casus Belli, sous-titré « le magazine des jeux de simulation », parut en avril 1980. Trimestriel, noir & blanc, 32 pages, couverture glacée, vendu 9 FF. Introuvable en kiosque, car inconnu des circuits de distribution, il était disponible dans certaines boutiques de jeu. Parmi elles, notamment, les boutiques Jeux Descartes et L'Œuf cube.
 
Casus Belli fut créé par François Marcela-Froideval qui venait d'être embauché comme « ludologue » chez Jeux Descartes. Celui-ci avait fondé peu de temps auparavant la Fédération française des jeux de simulation stratégique et tactique (FFJSST). Casus Belli devait être l'outil de communication de cette association.
 
Froideval, qui n'avait pas les compétences nécessaires à la réalisation d'un journal à la hauteur de ses ambitions, mais qui savait s'entourer, avait recruté pour la circonstance un jeune illustrateur et maquettiste avec qui il réalisera ensuite des jeux en encarts dans Jeux & Stratégie (journal appartenant au groupe possédant les boutiques Jeux Descartes), Didier Guiserix.
 
Après plus de deux ans de fonctionnement quelque peu erratique, Casus Belli finit par trouver son créneau, plus d'ailleurs parmi les rôlistes que parmi les wargameurs auxquels il était pourtant plus particulièrement destiné au départ. François, président autocratique à vie de la FFJSST décida alors que celle-ci devait lui vendre le journal, ce qui fut fait, pour un franc symbolique.
 
La progression se poursuivit. On dut bientôt commencer à rééditer les premiers numéros (le numéro un n'avait été initialement tiré qu'à 2 000 exemplaires). Alors que Jeux & Stratégie prospérait, le groupe qui l'éditait commença à regarder avec intérêt du côté de Casus Belli. Il était d'autant plus fondé à le faire, que Casus était entièrement conçu dans ses locaux, par au moins deux de ses employés. L'affaire se conclut par la revente du journal pour 10 KF à Excelsior Publications. Sur quoi Marcela fut licencié de chez Jeux Descartes et partit aux États-Unis collaborer à Donjons & Dragons, Didier Guiserix promu rédacteur en chef à la place de François, et le journal enfin distribué en kiosque.
 
Le magazine connut sa plus faste période entre 1985 et 1992. Au début des années 90, une étude indépendante sur les habitudes des Jeunes Instruits (secondaire et premier cycle) mentionnait Casus Belli en le créditant de 100 000 lecteurs. La mauvaise santé du marché du jeu de rôle fait que le magazine devient déficitaire à la fin des années 90. Excelsior Publications, le propriétaire, met fin à Casus Belli en 1999 avec le numéro 122.
CASUS BELLI
DEUXIEME GENERATION 2000- 2006

Casus Belli est un magazine francophone traitant du jeu de rôle, du jeu de rôle grandeur nature, du jeu sur internet et de la « culture de l'imaginaire » créé en 1980. Selon les époques, il fut bimestriel ou mensuel.
 
Le titre fut alors repris par Arkana Press, société de presse dont le directeur de publication est Frédéric Weil, par ailleurs dirigeant de Multisim. Le numéro 1 de la nouvelle série fut publié en mars 2000. La nouvelle accroche du magazine était "Jeux de rôle, jeux online et cultures de l'imaginaire", dénotant ainsi une approche pluri-sectorielle destinée à ouvrir les rôlistes à d'autres horizons et marquer la place du jeu de rôle au carrefour de plusieurs cultures.
 
Après la liquidation judiciaire de Multisim, prononcée le 11 septembre 2003 et annoncée dans le numéro 23 du magazine, celui-ci vit le départ d'une grande partie de ses contributeurs. La rédaction de Casus Belli devint alors collégiale, et seule la secrétaire de rédaction resta salariée d'Arkana Press, les autres collaborateurs du magazine étant tous sous le statut de pigiste. Ce poste est finalement supprimé en avril 2006, et la pagination du magazine passa de 84 à 68 pages. Finalement, Arkana Press publia le dernier numéro de Casus Belli, le 39, en novembre 2006, et annonça son désir de revente du titre.
CASUS BELLI
TROISIEME GENERATION 2009- 2011

Casus Belli est un magazine francophone traitant du jeu de rôle, du jeu de rôle grandeur nature, du jeu sur internet et de la « culture de l'imaginaire » créé en 1980. Selon les époques, il fut bimestriel ou mensuel.
 
En 2009 est créée une nouvelle société, Casus Belli Presse, dans le but de relancer le magazine.
Le premier numéro de cette troisième édition a été publié le 4 août 20101. Le deuxième est sorti en septembre et le troisième en octobre. Le dernier numéro (le numéro 5) paraît en mars 2011. En juillet 2011, il est annoncé la mort et la résurrection de Casus Belli. Le nouveau Casus Belli paraîtra au format mook chez Black Book Editions au format papier et pdf, en boutiques de jeu et en librairies.
CHRONIQUES D'OUTRE MONDE
 
Chroniques d'Outre-Monde (abrégé COM) est une revue sur les jeux de rôles lancée en octobre 1986 qui a eu deux périodes : une première jusqu'en fin 1988 (éditeur Hexagonal) ; une seconde jusqu'au milieu des années 90 (éditeur Welcome Multimédia). Au total une tentaine de numéros ont été édités. Un numéro hors série de COM contenait un jeu de rôle complet: Trauma.
 
Le magazine se démarque des autres publications spécialisées de l'époque comme Casus Belli et Dragon Radieux par son ton humoristique décalé et plus adulte, moins politiquement correct, que les autres, évoquant sans retenue sexe ou violence. Entre autres, le choix d'une illustration pornographique pour un article sur la mythologie viking qui évoquait un rituel impliquant des pratiques de sexualité de groupe, avait provoqué une "polémique" à la parution du numéro.
D20 MAGAZINE



Descritpion en cours de recherche

 
DRAGON MAGAZINE



Descritpion en cours de recherche

 
DRAGON RADIEUX
 
Dragon radieux (abrégé DR) est une revue sur les jeux de rôles lancée vers 1984 et qui, de statut amateur, est devenue professionnelle et parmi les principales dans l'univers rôliste francophone. Le magazine a cessé de paraître après 23 numéros, soit au début des années 90.
 
Le ton humoristique et la qualité des parutions visaient à parler essentiellement du jeu de rôle de qualité, avec des rubriques d'aides de jeux, des thématiques et de nombreux scénarios. La partie actualités était plus faible que dans Casus Belli. De magazine, Dragon radieux est aussi devenu éditeur de jeux de rôles dont Empires & dynasties, de Patrick Durand-Peyroles (1988) et Hurlements, de Jean-Luc et Valérie Bizien. Puis des jeux de plateaux tels que Aristos, de Philippe Mouchebeuf.
DRAGON ROUGE
 
La parution est bimestrielle, le no 1 est paru en juin 2008 et couvre juin-juillet. Play Factory étant l'éditeur de la 4e édition de Donjons et Dragons, le magazine contient de nombreuses aides de jeu et scénarios dédié à ce jeu. La parution du premier numéro coïncide d'ailleurs avec la sortie des premiers manuels de D&D4.

Le magazine est composé de 4 parties :
C'est arrivé près de chez vous : Actualité de la communauté du jeu de rôle
Génération Roleplay : Actualité du jeu et de tous les univers fantastiques, calendrier des sorties
La voie du héros : Aides de jeu pour les joueurs, nouvelles classes, écologie des races, nouveaux pouvoirs, etc.
Les Maîtres du jeu : Scénarios et aides de jeu pour les maîtres de jeu.
 
Le numéro sept de Dragon rouge sera le dernier à paraitre en kiosque. Il est désormais possible d'acquérir le magazine uniquement par Internet, ou dans la boutique Play Factory sur Paris.


 
Visuel en cours de recherche


 
DXP


Descritpion en cours de recherche

 
GRAAL
 
Graal était un magazine mensuel francophone, publié par Socomer Edition1 entre 1987 et 1990, consacré aux jeux de rôle et aux wargames.
 
Graal avait pour origine le fanzine Le Farfadet avec lequel il partageait le même sous titre : le mensuel des jeux de l'imaginaire. L'équipe du Farfadet, composée exclusivement d'étudiants, avait édité six numéros en 1986 avant de se séparer. L'année suivante, les principaux membres s'associèrent avec une entreprise de coursiers parisienne dont le dirigeant rêvait de publier une revue.

Le magazine Graal vit le jour en novembre 1987 et cessa sa parution en juin 1990, après 26 numéros et 4 hors-série.
JEU DE ROLES MAGAZINE
 
Jeu de Rôle magazine est un magazine francophone trimestriel généraliste sur les jeux de rôle sur table. Il fonctionne sur le mode des sites participatifs : les contributeurs peuvent suggérer sur internet le futur contenu du magazine. Il comporte des news, des critiques et des scénarios, et parle de tout ce qui a trait à l'inspiration et à l'imaginaire du jeu, les univers et mondes fantastiques.
 
Les grands jeux comme Donjons et Dragons, l'Appel de Cthulhu, Vampire, Warhammer sont abordés mais aussi d'autres médias dès qu’ils touchent au domaine : jeux de plateaux, wargames, BDs, romans, jeux vidéo ou films inspirés directement des univers rôlistiques, les jeux de sociétés à connotations rôlistique, jeux de rôle grandeur nature ...
KAOTIC



Descritpion en cours de recherche

 
MULTIMONDES - IMAGINE MAGAZINE




Descritpion en cours de recherche

 

 
Visuel en cours de recherche

 
NEMEZINE


Descritpion en cours de recherche

 

 
Visuel en cours de recherche

 
L'ORACLE


Descritpion en cours de recherche

 

 
Visuel en cours de recherche

 
PLASMA


Descritpion en cours de recherche

 

 
RUNES
 
Runes fut le premier fanzine francophone exclusivement consacré aux jeux de rôle. Ce bimestriel créé en 1983 connut 10 numéros. L'éditeur était l’A.T.O.L.L. (Association Toulousaine d'Organisation de Loisirs Ludiques), puis Encre Verte à partir du numéro 7.
 
Le premier numéro, sous-titré "Le bimestriel des jeux de rôle" parut en janvier 1983. Bimestriel en principe, sa parution fut irrégulière et plus espacée lors de sa deuxième année. Noir & blanc de 40 pages pour le numéro 1, puis 52 pages pour le numéro 10, vendu 15 francs, puis 18 francs. Les couvertures des trois premiers numéros sont en noir & blanc, une couleur s’invite à partir du numéro 4, la couleur véritable arrive avec le numéro 9. Le magazine dut s’arrêter au numéro 10, le numéro d’inscription au registre de la Commission Paritaire des Publications et des Agences de Presse lui étant retiré, ce qui entraînait des coûts très lourds qui sonnèrent le glas de la revue.
 
Ses créateurs furent Henri Balczesak (président de l’ATOLL), Dominique Balczesak, Christian Rossiquet, Sylvain Donnet et Jean Balczesak. L’auteur des couvertures était Jean-Luc Serrano. Introuvable en kiosque, car inconnu des circuits de distribution, on pouvait se le procurer au début dans la boutique « Le Monde du Jeu » à Toulouse, puis dans d’autres boutiques de jeux en France, voire épisodiquement dans le rayon librairie de certaines grandes surfaces.
TATOU



Descritpion en cours de recherche

 






 
Jeux de Plateau
 
DES JEUX SUR UN PLATEAU
 
Jeux sur un plateau (parfois abrégé en JSP) est un magazine mensuel francophone, publié par Olpan et consacré aux jeux de société sur table.
 
Crée en 2003 par Olivier Arnéodo, le mensuel est d'abord nommé Des jeux sur un plateau. Il se présente sous la forme d'un petit magazine jusqu'au numéro 5 et adopte le format A4 à partir du numéro 6. Un encart cartonné présentant un jeu original est inséré jusqu'au numéro 18. Le titre change à l'occasion du numéro 22 pour devenir : Jeux sur un plateau. En septembre 2008, le numéro 50 est publié.

En janvier 2012, après 77 numéros, Jeux Sur un Plateau annonce l'arrêt de la publication du magazine papier.                                                                                                                                    
JEUX EN BOITE

Jeux en boîte est un magazine français de consacré aux jeux de société. La parution est depuis 2004 assez aléatoire mais le journal continue à paraître avec parfois de grands écarts de temps entre deux numéros. L'essentiel du journal est consacré aux tests de jeux et le public visé est plutôt celui des joueurs aguerris et des institutionnels : ludothèques et acteurs du monde du jeu.
JEUX ET STRATEGIE
 
Jeux et Stratégie (J&S) est un magazine créé en 1980, bimestriel jusqu'en 1988, puis mensuel en 1989, consacré aux jeux en général (jeux de société, jeux de rôle, wargames, jeux vidéo, jeux de stratégie, casse-tête…), édité par Excelsior Publications. Jeux & Stratégie fut créé en janvier 1980 par Excelsior Publications. En avril 1980 apparut également la revue Casus Belli spécialisée dans les jeux de simulation (jeux de rôle et jeux de guerre), créée par des collaborateurs de J&S, puis rachetée par la suite par Excelsior Publications.
 
Après un unique numéro trimestriel (n° 1, janvier 1980), le magazine est devenu bimestriel (à partir du n° 2, avril 1980). Les premiers numéros comportaient sur la couverture un bandeau « Science & Vie » dont la taille diminua, puis disparut. Après une première année de mise en place, les rubriques et la présentation changèrent peu de 1981 à 1984. Un soin particulier avait été apporté à la maquette, la mise en page et à la typographie de la première formule (numéros 1 à 30, 1980–1984). Sa conception nécessita un an complet de préparation (1979). J&S atteignait, dans ses premières années, des tirages record. Il était illustré, de manière humoristique par le dessinateur de bandes dessinées Claude Lacroix. La première formule contenait deux pages de bande dessinée pour la rubrique Questions de Logique.
 
La revue organisa à partir de 1981 un concours annuel (numéros d'avril-mai, puis d'octobre-novembre). J&S publia une collection d'ouvrages (sur les dames, les échecs, Othello, le tarot, le Scrabble…). De 1979 à 1987, la rédaction de J&S décerna le prix du Pion d'or Jeux & stratégie. 
 
Après cinq années de parution, le magazine adopta un format agrandi et une nouvelle maquette à partir du numéro 31 (février 1985), puis, l'année suivante, utilisa un papier glacé et une couverture sur fond blanc, du numéro 38 (avril 1986) jusqu'au numéro 54 (en décembre 1988). La partie consacrée aux jeux vidéo, sur Minitel et sur ordinateur prit une place très importante dans la revue (16 pages). La partie consacrée aux casses-tête perdit la place centrale qu'elle occupait jusqu'en 1984 dans la revue ; les rubriques Cryptographie et Cartomanie disparurent ainsi que les Questions de logique. Il y eut une rubrique consacrée au championnat de France de jeux mathématiques, une série consacrée à l'histoire des jeux (en occident) depuis l'Antiquité, un maxi-labyrinthe Profondeurs sur 18 numéros (chaque labyrinthe était le cœur du labyrinthe du numéro suivant). On vit apparaître des récits d'aventure à jouer (livres-jeu). Le concours annuel fut remplacé en 1986 et 1987 par un "marathon" sur toute l'année.

La revue eut son « serveur » télématique (Minitel 36 15 code « Jest » ou 36 15 code « Jessie », du nom de la pieuvre Jessie qui fut la mascotte de la revue) et un jeu FPS/Rpg en réseau, révolutionnaire d'époque sur minitel car très addictif et un peu ruineux : le postnucléaire — la guerre des taxis (où en humiliation suprême de combats madmaxiens, le taxi vaincu était réduit et se faisait écraser).
 
J&S a publié le jeu de rôle Mega dans ses versions 1 et 2 (numéros hors-série 1984 et 1986) ainsi qu'un guide de l'informatique ludique (J&S hors-série n° 3). Des compléments de règles à Méga furent publiés dans la revue.
 
Le magazine souffrit de la baisse de ses revenus publicitaires, du nombre de ses abonnements, de ses ventes et de l'expansion des jeux vidéo (et des magazines spécialisés) à partir de 1987. Le magazine fut repris en main par Excelsior Publications. Le magazine devint mensuel en janvier 1989 (n° 55) avec un prix réduit et un papier de moindre qualité, un nouveau logo et une nouvelle maquette. Pour des raisons d'économie, l'encart ne subsista que dans un numéro de J&S sur deux, et sa taille diminua de moitié (4 pages au lieu de 8).
 
J&S cessa de paraître en juillet 1989, au numéro 60. Après une coupure de trois mois, un Jeux & Stratégie, nouvelle formule, mensuel, parut en novembre 1989, avec le même logo sur la couverture, l'essentiel de l'ancienne équipe rédactionnelle (nouveau rédacteur en chef : Benjamin Hannuna), mais en dehors de Excelsior Publications. J&S, nouvelle formule disparut en 1990, après 8 numéros.

 
Visuel en cours de recherche

 
LUDIKA.FR


Descritpion en cours de recherche

 
PLATO MAGAZINE
 
Plato (ou Plato magazine) est un magazine bimestriel belge d’expression française consacré aux jeux de société. Le magazine propose des dossiers, interviews, chroniques sur des jeux de société modernes, récents ou anciens, échos des clubs et festivals ainsi qu’un dossier pour les jeunes joueurs.
 
Paru sous format papier et vendu en Belgique dans les points presse et en France dans les magasins spécialisés en accord avec le magazine jusqu’au quinzième numéro (juin-juillet 2007), les numéros 16 à 25 n’ont été disponibles que par téléchargement sur le web. La parution papier a recommencé depuis le numéro 26 de juin-juillet 2009. Désormais, le magazine est écologique; imprimé avec des encres végétales sur du papier blanchi sans chlore sur du papier issu de forêts gérées durablement. Le magazine est passé d’une parution bimestrielle à une parution mensuelle en 2011.
SCRABBLE MAGAZINE
 
Premier magazine à proposer le très célèbre jeu de Scrabble dans sa version papier et solo, Scrabble Magazine donne désormais la possibilité à des millions de joueurs de s’adonner à d’incroyables parties de lettres avec des grilles de Scrabble exclusives réalisées par Franck Maniquant (Champion du Monde 2001 et 2009), des anagrammes, des escalettres et d’autres jeux variés et stimulants.
 
Scrabble Magazine offre une véritable immersion au cœur du monde fascinant des lettres, pour perfectionner son vocabulaire, sa connaissance de la langue française et sa culture générale.
VOX LUDIX
 
VOX LUDI, vous savez, cette nouvelle revue sur le jeu EN société qui parlera, donc, aussi, des jeux DE société mais pas seulement.





 
Jeux de Cartes (à collectionner)
 

 
Visuel en cours de recherche

      
ANKOU   


Descritpion en cours de recherche


                                                                                                                                                               

 
Visuel en cours de recherche

      
BLACK OPS


Descritpion en cours de recherche


 
DRAGON BLANC
 
Dragon blanc est un magazine bimestriel (6 numéros par an), consacré au jeu de cartes à collectionner (JCC) Yu-Gi-Oh! sorti en 2006.
 
Son nom est une référence à la carte la plus connue du dessin animé Yu-Gi-Oh!, le Dragon Blanc aux Yeux Bleus, principale carte du deck de l'adversaire de Yugi dans la première saison : Kaïba. C'est également le nom de la première extension du jeu. Un cadeau (généralement un booster de cartes) est offert avec chaque numéro.
 
Le 1er numéro de Dragon blanc a été publié en mars 2006. Le 1er volume d’une encyclopédie sur le jeu de cartes Yu-Gi-Oh ! sous forme de hors-séries a été publié en juillet 2007. Créé par la même équipe que les magazines Chasseurs de Monstres et Maniak!, il est édité par la société Play Factory.
THE DUELIST (uk)
 
The Duelist (ou simplement Duelist comme il a été rebaptisé) a été créé fin 1994 une publication trimestrielle revue produite par Wizards of the Coast pour accompagner le plus populaire des jeux de cartes à collectionner : Magic: The Gathering. Il devint par la suite un magazine mensuel de jeu avec simplement l'accent sur ??le jeu de cartes à collectionner et de l'industrie du jeu de cartes à collectionner avant que la publication ne cesse en Septembre 1999.
LOTUS NOIR
 
Lotus Noir est un magazine (9 numéros par an), consacré aux jeux de cartes à collectionner (JCC) qui est édité depuis 1994. Créé par Guillaume Gille-Naves et Hervé Loiselet, le magazine Lotus Noir a été lancé à l’époque par leur société de presse Halloween Concept. Le magazine a ensuite été édité par la société Play Factory jusqu'en août 2010.
 
Le 1er numéro de Lotus Noir a été publié fin avril 1994, deux mois avant la sortie de la 3e édition de Magic: The Gathering en français, dans une formule bimestrielle. Croc, le célèbre créateur de jeu de rôle, fait la couverture de ce premier numéro pour la sortie de son jeu Intervention Divine, inspiré de son jeu de rôle In Nomine Satanis - Magna Veritas. Il passe en mensuel en juin 2000 et fête son 100e numéro en janvier 2007. Il redevient bimestriel par la suite.
 
Son nom est une référence à la carte la plus puissante du jeu Magic : le Black Lotus, un artefact des premières édition alpha, beta et unlimited), qui ne coûte aucun mana à invoquer et permet de produire 3 manas de la couleur désirée en l’engageant et en le sacrifiant. Au lancement, le magazine était exhaustif, parlant de tous les jeux à collectionner, depuis la sortie de ses confrères Maniak! (en 2001, dédié aux joueurs de Pokémon et Dragon Ball) et Dragon Blanc (en 2006, dédié aux joueurs de Yu-Gi-Oh!), il s’est recentré sur les jeux qui intéressent majoritairement son lectorat. Il traite aujourd’hui principalement de l’actualité des sorties, des tournois et du metagame des jeux pour adolescents/adultes : Magic: The Gathering, Yu-Gi-Oh! et des jeux de cartes fondés sur l’univers des jeux en ligne massivement multijoueur World of Warcraft et Wakfu.
 
Le magazine a connu un arrêt de juillet à septembre 2006, date à laquelle une partie de ses rédacteurs ont créé le magazine concurrent, Mana rouge. Lotus noir est relancé un mois après ce nouveau né par son créateur à la tête d'une nouvelle équipe chez Play Factory, puis chez Origames à partir du no 136 (octobre 2010).
 
Ses articles analysent les nouvelles extensions, conseillent et préparent la construction de decks, proposent des informations de collection et la cote officielle des cartes à collectionner. Lotus Noir est le seul magazine à proposer régulièrement les cotes des cartes des jeux Magic: The Gathering, World of Warcraft JCC et Wakfu TCG.
 
Le ton largement décapant des premières années, s’est professionnalisé tout en gardant une de ses spécificités : les légendes des cartes, composées de jeux de mots et blagues en rapport avec le nom, le visuel ou l’effet de chaque carte.
MANA ROUGE
 
Mana Rouge est le nouveau magazine de référence consacré aux jeux de cartes à collectionner (JCC). Réalisé par l'ancienne équipe rédactionnelle et graphique du magazine Lotus Noir (dont son rédacteur en chef depuis 5 ans, Léonidas Vesperini), Mana Rouge est publié par le groupe de presse Histoire & Collections, qui édite depuis plus de vingt ans une vingtaine de revues. Comme son nom l'indique, Histoire & Collections édite des magazines basés sur l'histoire, l'armée, les collections (jouets, figurines, etc...) mais aussi les véhicules ou le jeu spécialisé (Ravage, magazine dédié aux jeux de figurines fantastiques ; Vae Victis, magazine dédié aux jeux de stratégie et aux wargames). 
 
Mana Rouge est principalement consacré aux jeux de cartes à collectionner, mais propose aussi des articles sur les jeux de plateau, les jeux vidéo et les jeux à collectionner destinés au grand public. Une grande partie du magazine est réservée à Magic, le JCC le plus populaire, d'où le nom de la revue. De nombreuses références à Magic émaillent ainsi le magazine, à commencer par son organisation. Mana Rouge est, en effet, divisé en cinq sections principales, comme les cinq couleurs de mana du jeu Magic. 
 




 
Jeux de Figurines
 

 
Visuel en cours de recherche

 
LES CHRONIQUES DE WARZONE


Descritpion en cours de recherche


 
CODE ARCANUM



Descritpion en cours de recherche


 
CODEX ARCANUM



Descritpion en cours de recherche


 
CODEX INTERDIT




Descritpion en cours de recherche


 
RAVAGE



L'actualité des jeux de stratégie fantastiques avec (et même sans) figurines.


 
WHITE DWARF
 
White Dwarf est une revue mensuelle créée par Games Workshop. Au départ elle traitait surtout de wargames et de jeux de rôle, mais elle s'est spécialisée dans l'univers des jeux de figurines Warhammer, Warhammer 40,000, et le Seigneur des Anneaux ainsi que The Hobbit (jeu de bataille) édités par Games Workshop. Cette revue paraît en Grande-Bretagne depuis 1977. Elle ne paraît en France que depuis 1993 en bimensuelle, et ne devint mensuelle qu'en octobre 1995.
 
On peut y trouver différent types d'articles : scénario, article "background", modélisme, peinture, compte-rendu de bataille, news, etc. L'intérêt étant que les concepteurs des jeux et les sculpteurs sont souvent eux-mêmes à l'origine de ces articles. Il est souvent reproché à la revue de n'être qu'une vitrine destinée à vendre les produits Games Workshop. Ces critiques ont eu tendance à s'amplifier ces dernières années, White Dwarf ayant beaucoup perdu de sa spontanéité depuis l'arrêt de la publication d'articles spécifiquement français. En effet, aujourd'hui, White Dwarf est le même partout dans le monde, n'étant qu'une traduction du White Dwarf anglais. Auparavant, certains pays (comme la France) disposaient de leur propre rédaction qui pouvait parfois ajouter ses articles à ceux provenant du White Dwarf anglais.
 
Le nouveau format du magazine depuis octobre 2012 fait la part belle à l'aspect "catalogue de figurines" avec des photos toujours magnifiques. Mais il a vu également la disparition de certains des articles de fonds, comme les analyses des concepteurs sur les possibilités offertes par une nouvelle armée ou les articles sur les tactiques de jeux, ou encore la disparition d'articles de modélismes sur la création de décors à partir d'autre chose que les produits Games Workshop.





 
Jeux de Rôles Grandeur Nature 
 
GN MAG

 
GN MAG est un magazine destiné aux joueurs et organisateurs de jeux de rôles grandeur nature, édité par la FédéGN. À ce jour, c'est la seule publication dédiée au GN en France. Après 24 n°s édités en format papier, GN MAG évolue avec le n° 25 en un format web, moins sensible aux aléas de la poste et plus modulable. La périodicité reste aléatoire 




 
Wargames
 
LE JOURNAL DU STRATEGE


Descritpion en cours de recherche
VAE VICTIS
 
Vae Victis est un magazine francophone bimestriel traitant du jeu d'histoire (« wargame »), créé en 1995. Il couvre aussi bien le jeu d'histoire sur carte, avec des pions, que le jeu d'histoire avec des figurines. Le nom du magazine est tiré de la locution latine vae victis et fait référence aux jeux d'histoire publiés en encart de chacun de ses numéros. Vae Victis appartient au groupe de presse Histoire et Collections.
 
Fondé en 1995 par Théophile Monnier, Vae Victis fait revivre à ses lecteurs les grands événements militaires qui ont fait l’Histoire, des guerres de l’Antiquité aux grands conflits du xxe siècle. Les jeux proposés ont pour thèmes de prédilection la Seconde Guerre mondiale, les guerres napoléoniennes et les batailles du monde antique. D'autres périodes sont également traitées, notamment via les batailles du Moyen Âge, la guerre en dentelles, la guerre de Sécession, la guerre de 1870, la Première Guerre mondiale ou des conflits plus récents (guerre d'Indochine et guerre du Viêt Nam). En 1999, Nicolas Stratigos est devenu le nouveau rédacteur en chef de la revue qu'il dirige encore aujourd'hui.
 
Tous les deux mois, Vae Victis propose un jeu d'histoire complet en encart (avec une carte et des pions cartonnés à découper) sur une bataille, une campagne ou une guerre, en fonction de l'échelle retenue. Le magazine offre également des règles pour jouer avec des figurines, des articles d’histoire militaire (analyse sur la stratégie et la tactique à travers les siècles, présentation d’unités ou de campagnes militaires) et toute l’actualité du jeu d'histoire, avec des critiques et des ouvertures de boîtes. Vae Victis, depuis la disparition de Casus Belli (première époque), est aujourd'hui le seul magazine français et francophone consacré au jeu d'histoire sous toutes ses formes.






Divers
 
FANTAISY;RPG généraliste
Fantasy.rpg est un Magazine bimestriel de jeu de rôle publié par Darwin Project. Il prend la suite de Backstab au printemps 2005 et se concentre sur les jeux publiés en français dans le but d'attirer un public plus large que Backstab, très éclectique. Il connaît un unique numéro avant d'être interrompu par la liquidation de Darwin Project en été 2005. Sa reprise par un autre éditeur parait improbable.
LE JOURNAL DU GOLF gratuit - adhérent golf uniquement - sport
POKER 52 spécialisé sur le Poker
REVOLUTION LUDIQUE fanzine - spécialisé dans jdr-gn


 
Le Conservatoire du Jeu - Juillet 2013
 
Afficher la suite de cette page



Créé avec Créer un site
Créer un site